Bulletin décembre 2011

Comité de Défense d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau


Bulletin décembre 2011

1. Fontainebleau : que fais-tu de ton architecture ?
2. Place Mallarmé : le camion-poubelle a eu raison des tilleuls
3. Exposition pour les Journées du Patrimoine
4. Nos actions rue Saint Merry
Avez-vous visité notre site
http://www.comitededefense-fontainebleau.org
vous y trouverez de nombreuses informations, des articles, des photos.
Notre permanence est ouverte les vendredis de 10 à 12h
 


1 – Fontainebleau : que fais-tu de ton architecture ?

     Deux permis de construire (voir les photos ci-dessous ) viennent d’être accordés pour des constructions « modernes », sortes de cubes qui rappellent un empilage de boîtes à chaussures digne des zones commerciales d’il y a 20 ans (aujourd’hui on n’en voudrait plus ).
Que se passe-t-il ? Quelle est la politique de protection du patrimoine dans notre ville ?
Présentation du projet


axonoeètrie projet Projet image insertion


     Un des seuls points qui nous ait satisfait dans le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) était les prescriptions très détaillées ( 10 pages ) qui doivent assurer l’intégration harmonieuse des nouvelles constructions. Seule crainte une petite phrase indique que : " des dispositions différentes peuvent être admises dans le cadre d'une création architecturale , sous conditions d'insertion à l'environnement". On pouvait penser que cela s’appliquait uniquement à des « créations » c’est-à-dire à des architectures innovantes de qualité pour lesquelles l’ABF ( Architecte des Bâtiments de France ) serait le garant de cette créativité.

     Or on constate que des projets des plus médiocres sont acceptés quand il s’agit de quelques cubes qui ne peuvent pourtant prétendre être des « créations ». Pourquoi donc s’ennuyer avec une maison traditionnelle où la structure, les murs, les toitures et jusqu’aux moulures, types de fenêtres, volets etc. seront soumis à une réglementation. Faisons quelques boites, des enduits gris, du zinc prépatiné ( ? ) et le tour est joué !

     De tels projets sont indignes de notre ville, cette politique du médiocre, sous prétexte d’être moderne, n’est pas acceptable




2 - Place Mallarmé : le camion-poubelle a eu raison des tilleuls

Place Mallarmé avant les travaux Le Comité de Défense proteste contre l’abattage des tilleuls de la place Mallarmé, rendu nécessaire au dire de la mairie, par un nouvel aménagement de la place.

Cet îlot de verdure à deux pas de la rue Grande et des écoles Paul Jozon et Lucien Cézard remplissait parfaitement son office de rond-point et de square et un aménageur tant soit peu sensible à la poésie des lieux et à l’ombre tutélaire du poète aurait trouvé le moyen de le contourner.

Les arguments techniques avancés par la mairie ne tiennent pas :

  • Les arbres étaient en bon état de santé ainsi que les coupes l’ont confirmé à l’abattage,
  • La voie de 5 m environ autour du square permettait très aisément le passage des canalisations, quant au passage des camions-poubelle comment faisaient-ils pour ne pas avoir de problème depuis des décennies ?

Pourquoi vouloir refaire un square qui plaisait aux Bellifontains ? même si la somme consacrée à cette réfection est modeste c’est autant de moins pour des travaux et réfections qui s’imposent manifestement partout. Le Comité de Défense ne conteste pas la nécessité de refaire les branchements et réseaux divers. Il s’insurge en revanche contre le fait qu’un projet qui dénature un quartier et engage des fonds publics importants n’ait pas fait l’objet d’une concertation avec les Bellifontains. A l’insu du reste de la ville et des associations, seuls les riverains ont été contactés au moyen d’une « Lettre d’Information ». S’en est suivie une pétition des riverains restée sans réponse. Lors de deux réunions sur le terrain, les habitants du quartier ont été quasi unanimes à déplorer ce projet.

Monsieur le maire dans un courrier qu’il nous adresse pense que le document précisant les raisons de l’abattage a calmé les inquiétudes des riverains ; ce n’est pas d’inquiétude qu’ils nous font part mais de leur mécontentement devant l’absence de prise en compte de leur demande.

Information n’est pas concertation.

Décidément, l’âme des poètes n’erre plus par les rues !
 


3 – Exposition pour les Journées du Patrimoine

  Affiche journée du patrimoine Le thème des Journées du Patrimoine 2011 étant : « La culture voyage », nous avons voulu en toute modestie rappeler combien à Fontainebleau les architectes italiens invités par nos rois sous la Renaissance et dans la période Classique avaient été inspirés par cette pierre qui, plus que toute autre, pouvait imprimer à l’architecture bellifontaine l’esprit du monde sauvage qui lui a donné naissance.

« Il a fallu la rencontre de la forêt sauvage et de l’esprit fécond des Italiens pour créer ces chefs d’œuvre », voilà le message qui se déroulait sur une vingtaine de panneaux.

Les premières impressions sont les visions fantastiques qu’offre la forêt de Fontainebleau et ses chaos rocheux, citées par Jules Michelet . Si les artistes italiens de la Renaissance ont mis leur empreinte sur Fontainebleau, n’est-ce pas la nature sauvage de Fontainebleau qui les a inspirés ? Le ‘Rustique’, un goût de sauvagerie qui va contre les enseignements de l’architecture et de la civilisation antique.

L’imitation de la nature, spontanée chez l’homme simple, est chez l’érudit une aberration dont il doit se justifier par un laborieux raisonnement auprès de ses pairs plus sages, des critiques, et des historiens de l’art. Ainsi Serlio justifiera-t’il ses effets de grès grossièrement éclaté que l’on peut admirer sur les piliers de la porte de l’Hôtel de Ferrare et les colonnes du Baptistère, à l’entrée de la Cour Ovale. Il fera même de la Porte de Ferrare à Fontainebleau le frontispice de son magistral Livre des Portes.

Cette évocation de la force inculte et quasi démoniaque de la roche et de la forêt trouve son apogée dans la Grotte du Jardin des Pins, avec le rustica de son appareil cyclopéen dans lequel sont emprisonnés les corps de frustes atlantes. Elle présage les fabriques des jardins Boboli et des villa médicéennes près de Florence. La paternité en a longtemps été attribuée à Serlio, mais les atlantes, par l’élégance du trait, la finesse et l’expression des visages, les postures des corps musculeux aux attaches fines, portent la signature du Primatice.
porte porte porte
 Cette exposition fera l’objet d’un document complet que vous pourrez retrouver prochainement sur notre site
 


4 – Nos actions rue Saint Merry

Projet de construction
L’annonce d’un projet de construction sur l’arrière de l’immeuble du 161, rue St Merry où se trouvait le garage Jaguar a soulevé une grande inquiétude chez les habitants des rues Carnot et St Merry.

Une trentaine de personnes ont répondu à l’invitation du promoteur qui souhaitait présenter son projet sur place, le 18 octobre dernier. Le Comité de Défense était également présent à la demande de nos adhérents de ce quartier.

Plan cadastral en main, chacun a pu constater l’incohérence du projet qui mettrait les riverains dans un ‘puits’, ce qui dévaloriserait les propriétés riveraines de la parcelle enclavée. Le promoteur prétend que la cour du 161, rue St Merry est « commune », mais il n’a pas pu produire, ce qui lui a été réclamé d’emblée, un quelconque acte enregistré confirmant cette déclaration. Ne pouvant pas davantage justifier d’une « servitude de passage », et devant la levée de boucliers, le promoteur a renoncé à son projet.

        Mais il est important que chacun reste vigilant, ce projet risque de refaire surface !




Le Comité de Défense, d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau rappelle combien il est capital pour tous que les quartiers conservent les espaces verts, que les arbres soient préservés, et cela d’autant plus dans les quartiers qui ont déjà subi une forte densification.

Le Comité de Défense de Fontainebleau a toujours insisté sur la préservation des cœurs d’îlots que le nouveau plan d’urbanisme met à mal.

N’HESITEZ PAS A NOUS PREVENIR EN CAS DE BESOIN !



Installations techniques

Nous avons constaté sur ce même immeuble ancien, d’une qualité remarquable, que deux baies du rez-de-chaussée sur rue ont été dépossédées de leurs croisées et transformées en bouches de ventilation, au profit du magasin Franprix ouvert rue de France.

Ces travaux qui portent un préjudice grave à l’esthétique et à la conservation matérielle du bâtiment ont été faits sans aucune autorisation.

Par ailleurs le débit d’air chaud propulsé en permanence par ces ouvertures et le bruit des compresseurs constituent une nuisance grave pour les habitants des logements des étages supérieurs qui ne peuvent plus ouvrir leurs fenêtres et une gêne pour le voisinage. Une telle installation doit répondre à des normes strictes, aucune information n’a pu nous être donnée sur la conformité avec les normes environnementales.

Pour tous ces problèmes nous sommes en train de mener des actions auprès de la mairie et des organismes concernés.



Renouvellement de vos cotisations pour 2012

Comme les années passées, nous sollicitons maintenant le renouvellement de cotisation pour l’année prochaine, ceci a deux avantages :
* Pour vous les cotisations payées avant le 31 décembre seront déductibles des revenus 2011, le reçu correspondant vous sera envoyé en février, pour la déclaration de mai 2012,
* Pour le CDAS cela permet de valider le budget et d’assurer notre autonomie financière.

Merci de répondre à cet appel, notre poids, notre crédibilité dépendent aussi du nombre de nos adhérents.



Rédaction du bulletin : Jacqueline Nizart, Francis Ménard     Photographies : Georges Galipon, Francis Ménard