Bulletin Septembre 2014

Comité de Défense d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau


Bulletin septembre 2014

1. Editorial
2. Fontainebleau outragée …. Fontainebleau méprisée !
3. Nouvelle inquiétude : Face au Château, un important   projet à l’architecture indigente.
4. Informations
Avez-vous visité notre site
http://www.comitededefense-fontainebleau.org
vous y trouverez de nombreuses informations, des articles, des photos.
Notre permanence est ouverte les vendredis de 10 à 12h




Journées du Patrimoine --- Parcours de l’Eau à Fontainebleau
  • Exposition et Diaporama Maison des Compagnons, 20 et 21 septembre 26 rue de la Cloche de 10 à 18h

  • Parcours « au fil de l’eau », 20 et 21 septembre, départ 15h30 durée 1h30 (inscription conseillée par mail ou tél )


1 – Le Mauvais Sort     Editorial par Jacqueline Nizart, Présidente




  Quel est donc ce mauvais sort jeté sur notre ville depuis si longtemps ? Comment se fait-il que maintes villes au patrimoine modeste savent le mettre en valeur et en sont fières, et que Fontainebleau au nom prestigieux va de renoncement en renoncement, se ruine en études inutiles et en aménagements vulgaires, brade ses plus beaux sites pour des opérations dévalorisantes, dresse ses habitants les uns contre les autres par des choix inappropriés à une ville au patrimoine historique sensible parce que peu spectaculaire mais d’autant plus précieux ?

  Une mauvaise connaissance de son patrimoine, tant naturel qu’architectural ? Il est pourtant évident et universellement reconnu ! Des associations s’y emploient et nous ne sommes pas les derniers. D’ailleurs nous constatons que les nouveaux venus y sont souvent plus sensibles que les ‘vieux Bellifontains’. Alors ? Une autorité, pourtant, a le devoir et le moyen de veiller au respect des patrimoines. Pour notre malheur, force nous est de constater que les Architectes des Bâtiments de France, alors qu’ils sont chargés de la protection, sont les premiers à accorder la démolition de bâtiments de premier ordre, et non contents de cela, tiennent la main des architectes, les obligeant à de multiples modifications pour sacrifier à la mode d’une architecture agressive et funéraire en « rupture avec l’existant », au mépris des règlements.

  De son côté, le gouvernement ne cesse d’édicter des lois absurdes et contre-productives qui défigurent irrémédiablement notre patrimoine architectural ancien avec l’envoi à la benne des fenêtres anciennes, intelligentes et magnifiques, et leur cortège d’admirables ferrures, avec l’abus des isolants imperméables qui enferment l’humidité dans les murs, les rendant inchauffables et les transformant en repères à champignons, ainsi qu’en privilégiant une architecture sinistre contraire à l’esprit français si présent à Fontainebleau, qui porte à la fonctionnalité, à l’harmonie, à la joie de vivre et pour tout dire à la beauté.




2 – Fontainebleau outragée …. Fontainebleau méprisée !



Fontainebleau au lendemain de la Libération ??? Fontainebleau au lendemain de la
NON

Aujourd’hui,

Rue Grande,
à quelques mètres de l’Hôtel de ville
Aujourd’hui, Rue Grande, à quelques mètres de l’Hôtel de ville






3 - Nouvelle inquiétude: Face au Château, un important projet à l’architecture

     indigente sur les rues Denecourt et de Ferrare

…… mais un peu d’espoir



  Depuis toujours, le visiteur qui entre en ville après être passé devant la Cour des Adieux a le choix entre le goulet étroit déterminé par l’angle de la Surintentendance construite par Mansart d’un côté et le pavillon d’angle de la Cour des Adieux de l’autre, auquel fait suite une assez minable trouée d’anciens commerces, ou bien enfiler la rue de Ferrare au nom prestigieux devant le non moins prestigieux portail de Serlio et être saisi par la franche laideur des arrières du théâtre et l’état d’abandon de la rue.



Place Charles de Gaulle
Situation du projet sur Rue de Ferrare Situation du projet sur axe rue Grande
Place Charles de Gaulle
Porte de Ferrare Surintendance Château (aile gauche de la cour des Adieux)


Rue_de_Ferrare.jpg Axe rue Grande
Rue de Ferrare Axe rue Grande


  C’est dire avec quelle impatience le CDAS attendait un projet exceptionnel, à la hauteur de ce site remarquable. La présentation faite fin février par la presse concernant la façade sur la rue de Ferrare nous avait alarmé par sa médiocrité et nous en avons fait part aux bellifontains dans un tract. Hélas le projet qui a été accepté début mai par Le Maire est identique et rappelle ce que l’on n’accepte plus dans les villes nouvelles.

  Concernant les façades sur la rue Denecourt elles sont d’une médiocrité affligeante et ne sontalt pas conformes aux exigences des règlements d’urbanisme concernant un secteur historique.



Façade rue de Ferrare Façade rue Denecourt
Façade rue de Ferrare Façade rue Denecourt


Espoir … Fin juin nous avons rencontré le promoteur et les architectes et ils se sont dit prêts à améliorer les façades en tenant compte de nos demandes : rappel des encadrements en briques du Château et de la Surintendance et du théâtre tout proche, reprise de la modénature, modification des lucarnes et voir les possibilités de conservation des appareils du 16ème siècle en grès subsistant rue de Ferrare.
De plus il nous a été confirmé qu’un projet de restauration de la partie délabrée de la Surintendance était lancé.

Mais méfiance … la date de signature du permis étant le 9 mai, nous avons estimé nécessaire de formuler un recours gracieux avant le 9 juillet auprès de la mairie, sans mettre en doute la bonne foi de nos interlocuteurs, pour ne pas se trouver fors clôt en cas de nécessité d’un recours administratif contentieux.






4 – Entretien avec la municipalité de Fontainebleau le 11 juillet 2014


  Monsieur le Maire met d’emblée en doute l’objectif d’intérêt général du CDAS, et déclare ne voir dans la démarche du CDAS qu’un mobile « politique ». Le CDAS proteste et affirme que ses propositions, purement positives et pragmatiques, n’ont d’autre but que l’intérêt de la ville comme l’a montré notre combat commun pour retrouver une vraie place du marché.

1 - Sur la place du marché, nous insistons sur l’intérêt de planter des arbres de haute tige aux quatre angles de la place, ainsi que le laisse supposer le panorama de la future place qui figure sur la palissade entourant le site. Le Maire avance la difficulté de réserver un espace souterrain suffisant et le fait que le projet est déjà avancé, ils verront ce qu’il est possible de faire. Donc aucune promesse, contrairement aux engagements pris pendant la campagne électorale pour mettre en valeur l’Hôtel de la Mission.

2 - Sur la Place de Gaulle. Le CDAS présente une notice exposant ce qu’il est possible de faire à peu de frais pour rendre à cette place son rôle d’entrée de ville à cet emplacement prestigieux. Le Maire et son adjoint montrent un certain intérêt.

3 - Le projet d’hôtel Campanile Boulevard Magenta. Il ne respecte pas les règles d’intégration aux abords du château. Les modifications apportées sont dérisoires. La Mairie persiste dans son projet. Le CDAS poursuit son action pour sauver l’Hôtel Montpensier, ancien mess Magenta.

5 – Concernant l’adoption d’une Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP). Le Maire déclare que cette disposition étant de la compétence de la Communauté de Communes (président M. Valletoux), la Ville de Fontainebleau va se concerter avec Avon. Nous faisons observer que la Ville d’Avon, qui n’a pas attendu pour inscrire dans son PLU une grande quantité d’éléments à protéger, s’est déclarée favorable à l’adoption d’une AVAP.

6 – Concernant le projet immobilier rue de Ferrare / rue Denecourt, face au château, qui a reçu de la Mairie une autorisation avec avis favorable de l’ABF, le CDAS fait savoir que, sans remettre en cause l’économie du projet, il ne peut souscrire à cette architecture indigente qui, encore une fois, ne tient aucun compte des abords prestigieux (voir §2du présent bulletin) Le Maire a prêté la plus grande attention à notre présentation et déclaré qu’il verra avec le maître d’ouvrage et son architecte à apporter les modifications demandées (rappels de briques en façade, croupes de toiture, lucarnes à fronton cintré et conservation des appareils de grès du 16ème siècle contemporains de l’Hôtel de Ferrare).

10 - La bibliothèque – ancien Hôpital de la Charité des Femmes, 17ème siècle, actuellement en travaux. On ne peut imaginer que l’opération en cours ne comprenne pas la réfection des façades avec la restitution des enduits pour rendre à ce bâtiment majeur sa valeur architecturale perdue par des négligences successives. Le Maire prend note de notre demande.

Autres propositions

Installation de la colonne initialement prévue pour la place des Trois Maillets pour marquer l’entrée de ville côté Melun. Cette idée peu coûteuse a semblé bienvenue.

Pour honorer la mémoire du premier maire de la ville et bienfaiteur de la ville, le Comte de Montmorin le CDAS propose que son nom soit donné à une portion de la rue Grande. A cette occasion le CDAS remet une brochure illustrée sur l’histoire de L’HOTEL DE VILLE DE FONTAINEBLEAU réalisée par Georges Galipon.

Réverbères : le CDAS demande que le choix des réverbères tienne compte du caractère de chaque quartier.

L’élagage des arbres est encore trop souvent traumatisant, tant au plan botanique qu’esthétique.

Le Maire donne son accord sur le point des réverbères et pour un élagage plus respectueux des arbres.

Tous les pavés démontés, précieux patrimoine de la Ville, devraient être mis en réserve dans une enceinte municipale en prévision de l’aménagement des espaces publics. Le Maire prend note de notre demande.



Rappel de cotisation pour 2014

Le temps passe vite et certains de nos adhérents n’ont pas renouvelé en début d’année leur cotisation.
Ils trouveront ci-joint un bulletin de renouvellement à leur nom.

Merci de répondre à cet appel : nos actions, notre crédibilité dépendent de votre fidélité..



Renouvellement du bureau    A la suite de l’Assemblée Générale du 8 mars 2014,
   le Conseil d’Administration du 22 mars a renouvelé le bureau, à savoir :

Présidente : Mme. Nizart Jacqueline
Vice-président : M. Savatier Bertrand
Secrétaire Générale : Mme. Vincent Annie
Secrétaire : Mme. Letoublon Marie-Laure
Trésorier : M. Ménard Francis

Rédaction du bulletin : Jacqueline Nizart, Francis Ménard
Photographies : F. Ménard.