Classement de la halle

FONTAINEBLEAU

ville mondialement connue, mérite une place centrale digne de son prestige


c’est pourquoi le

COMITE DE DEFENSE DE FONTAINEBLEAU

dit



NON, NON et NON au classement de la halle en béton

NON et NON à un urbanisme qui déshumanise

NON et NON aux dépenses contre-productives



LE COMITE DE DEFENSE de FONTAINEBLEAU

dit

OUI à la disparition des voitures qui encombrent la Place du Marché et la Place d’Armes

OUI à la réhabilitation de la Place

OUI AU MARCHÉ DE PLEIN-AIR

OUI à la reconquête de l’HOTEL DE LA MISSION,

MONUMENT HISTORIQUE

OUI aux arbres, OUI à la lumière, OUI à l’espace, OUI à la beauté,

OUI à la Vie OUI, OUI, et encore OUI à la démolition de la halle en béton qui

rend cette place indigne

peinture hôtel de la mission

Peinture de Denis Martin 1710, on voit la double rangée d’arbres au chevet de l’Hôtel de la Mission (peinture du Château)

Place du marché. Cadastre 1848

Place du marché : extrait du très beau cadastre de 1848, c'est l'époque où cette place a été la plus belle avec tous ses alignements ,144 arbres de haute tige, de plus on y voit " l'arbre de la Liberté" planté après la révolution. Devant la Mission était "la place du palais de justice" et la place du marché s'étendait seulement à la perpendiculaire du chevet de l'église.



« L’été, nos concitoyens avaient une promenade charmante et très fréquentée, sous une quadruple rangée d’arbres cinquantenaires. Vous les avez enlevés. votre hache vandale a jeté bas ces beaux arbres qui faisaient l’admiration des étrangers et donnaient à notre marché un cachet particulier». ( L’Abeille 1865 )

Place du marché vers 1900

Le Marché de Fontainebleau au 19ème siècle, « un vaste Marché de plein air».

L’Hôtel de la Mission édifié au XVIIè siècle par la volonté de Louis XIV en 1661.

L'hôtel de la mission(plan)

Place du marché aujourd'hui

Place du Marché aujourd’hui: vaste dépotoir à voitures, même les chiens la désertent, la halle en béton masque l’Hôtel de la Mission.

CETTE HALLE DE BÉTON située à deux pas d’un bâtiment du 17ème siècle inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, si le projet était présenté aujourd’hui, n’obtiendrait jamais le permis de construire, car elle ne tient aucun compte de l’environnement ni des nécessités. Elle a d’ailleurs été condamnée par l’Architecte des Bâtiments de France et l’Architecte des Monuments Historiques, comme par tous les architectes consultés pour le programme de rénovation de la place.

Sa fonction intermittente ne justifie pas qu’elle ruine la vie permanente de la ville en transformant en parking ce qui devrait être l’espace central de la vie urbaine. Depuis qu’elle occupe ce qui devrait être le forum, les habitants et les touristes s’en détournent. C’est une chape de mort qui s’est lentement étendue sur le coeur de la ville depuis 70 ans.

Sa démolition est la condition préalable nécessaire à la restauration de cette unique vraie place de la ville. Il n’y a pas de ‘statu quo’ possible : la halle doit disparaître! Sa remise en état et son entretien sur la durée ( envisagés par certains )coûteraient très cher au contribuable. Quant au creusement ‘en taupe’ d’un parking sous la halle, les Bellifontains peuvent attendre longtemps qu’un bureau d’études s’engage dans une telle proposition coûteuse...

Pour empêcher un funeste classement qui ôterait tout espoir de rendre la vie au coeur de Fontainebleau, signez la pétition http://www.nonauclassementdelahalle.com/

Réagissez vite, il est encore temps, soutenez notre action en adhérent au CDAS: 26 rue de la Cloche- Fontainebleau- Tél. 01 60 74 80 71- E-mail : cdasf@neuf.fr