Réponses au questionnaire du CDAS

Comité de Défense d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau

Réponses au questionnaire du CDAS

De Madame Roseline Sarkissian (en rouge)

De Monsieur Richard Duvauchelle (en bleu)

Monsieur Frédéric Valletoux n’a pas répondu !




A - Plan Local d’Urbanisme et Zone de Protection du Patrimoine Urbain et Paysager/AVAP

1.   Êtes-vous favorable à l’adoption du règlement de protection autrefois dénommé Zone de Protection du Patrimoine Urbain et Paysager, aujourd’hui AVAP, votée en 1992 à l’unanimité par le Conseil municipal pour la ville entière. Des études coûteuses ont été faites par les municipalités qui se sont succédées, avec pour ce faire des subventions non négligeables du Ministère de la Culture. Ce règlement n’est jamais entré en application.

Etes-vous prêt à le reprendre pour le faire aboutir ?

Mon projet est de protéger et de valoriser le patrimoine bellifontain. Le dispositif de protection que constitue l'AVAP me semble bien adapté et je relancerai activement cette procédure. Je souhaite qu'elle soit mise en œuvre par un architecte urbaniste reconnu, le travail réalisé par Bernard Wagon me semblant exemplaire de la démarche à suivre ; protéger le patrimoine remarquable de la ville mais sans figer son urbanisme. Ma démarche est de protéger à travers un travail de pédagogie autant que par des règlements. Je mettrai en premier lieu l'accent sur la découverte et la connaissance du patrimoine de la ville, des formations et du conseil aux techniques de restauration respectueuses du patrimoine pourraient être organisées, une action de sensibilisation des propriétaires à la richesse du patrimoine local devrait être entreprise. Je mobiliserai à cette fin des organismes dont c'est la mission, le CAUE 77 notamment. Je compte aussi, bien entendu, m’appuyer sur le tissu associatif et tout particulièrement sur le CDAS pour épauler la municipalité dans cette démarche. La recherche de solutions exemplaires et éprouvées dans d’autres villes dotées comme Fontainebleau d’une grande richesse patrimoniale fera partie de ma démarche concernant la préservation du patrimoine de notre ville. Fontainebleau est une ville d'Art et d'Histoire dont la protection est un enjeu majeur. Ce n'est pas seulement une question d'esthète mais aussi une valeur économique et un cadre de vie qui constitue un objectif d'intérêt général. Les travaux réalisés par le cabinet DUCHE puis par M. WAGON présentent un intérêt incontestable et seront la base nécessaire des travaux que nous engagerons. Nous ajouterons que le fait de disposer d'un véritable document de référence permettra d'assurer une prévisibilité des décisions d'urbanisme qui ont trop souvent dépendu de circonstance et d'arbitraire de certaines administrations. Cette prévisibilité sera nécessaire pour assurer l'acceptabilité des règles pour nos commerces et nos habitants qui ont trop souffert de l'incertitude. Cependant, il y a lieu d'attirer l'attention sur les aires de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine dont le fonctionnement et la portée ne recoupent pas ceux des ZPPAUP. Ainsi le Maire ne dispose plus de l'article R. 111-21 du code de l'urbanisme pour réguler des projets, et la composition du comité de gestion doit faire l'objet d'une attention particulière. Il faudra en tenir compte. Par ailleurs, conformément à sa méthode, notre équipe croit devoir dire que pour aboutir il faut aller au-delà des concertations habituelles mais prendre l'avis des Bellifontains et des acteurs économiques, sociaux et associatifs à ces travaux, qui ne pourront aboutir que si un consensus réel est obtenu. Un travail de pédagogie est nécessaire.


Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) actuel densifie inconsidérément Fontainebleau, au mépris de sa spécificité. Il doit être profondément révisé pour prendre en compte les points suivants :


2.      Le périmètre du secteur pittoresque avec les nombreuses maisons de qualité recensées.

Nous renvoyons ce point à la question de l'AVAP.

Pour ce qui est de la densification, j'ai conscience du caractère spécifique de l'urbanisme de notre ville, véritable "clairière dans la forêt" pour reprendre le terme de Mme Jestaz (qui je crois fut Présidente de votre association). Dans ces conditions, ma priorité sera la réhabilitation des très nombreux logements vétustes (et dès lors vacants) et non la réalisation d'opération de promotion immobilière. Je pense que les outils de type OPAH sont à ce titre intéressants pour traiter durablement ce problème.

3.   La préservation des cœurs d’îlots et jardins

Nous estimons qu'il s'agit d'une trame verte reconnue comme nécessaire pour assurer la qualité de vie.

Je suis favorable au maintien des "cœurs d'ilots" et à tous les éléments qui font de Fontainebleau une ville d'exception.


4.   Le classement en espace vert non constructible de l’Enclos des Fontaines, lieu de recueillement des eaux, où naît l’aqueduc François 1er , et demander son classement au titre des Monuments Historiques en même temps que les aqueducs

Le déclassement de l'espace boisé classé (EBC) en espace vert inconstructible (EV) a déjà été mal vécu par les associations. Il n'a aucun sens. Nous assurerons la protection de cette zone.

Concernant l’Enclos des Fontaines, je tiens particulièrement à la protection de ce lieu et à son classement en zone non constructible après concertation et sous réserve de la démonstration que le classement en espace vert soit réellement insuffisant. Elue maire, je vous propose de nous revoir et d’évaluer ensemble le risque et les moyens à mettre en œuvre pour éviter toute dégradation de ce patrimoine sur lequel vous avez raison d’attirer l’attention. Je suggère, par ailleurs, qu’un article d’un bulletin municipal soit consacré à ce lieu remarquable, trop méconnu.
Concernant le classement, au titre des Monuments Historiques, élue maire, je m’engage à solliciter l’avis des services compétents du Ministère de la culture. Je compte établir rapidement un dossier de classement, élaboré en partenariat avec votre association, s’appuyant sur votre connaissance fine des lieux et du contexte historique.


5. La remise en état du patrimoine immobilier de la Ville

C'est une évidence.

Pas de réponse (relancé)


6. Des entrées de ville accueillantes. La Tour Warnery en particulier offre une mauvaise image à l’arrivée sur Fontainebleau. Etes-vous pour sa démolition avec une opération pour reloger dignement ses habitants ?

La question du logement notamment social constitue une priorité pour notre équipe. Plutôt que de faire vivre mal de nouveaux habitants nous préférons que vive mieux ceux qui sont déjà parmi nous.
La Tour Warnery constitue un symbole d'une époque passée. Pour autant, si sa démolition constitue un objectif à moyen terme, elle ne pourra se faire qu'en concertation avec les bailleurs sociaux, en tenant compte aussi de la sensibilité de ses résidents. L'aspect financier ne peut être négligé. La solution choisie par l'équipe Valletoux aurait été pire que le mal, car elle tendait à bétonner un quartier entier, pourtant construit par l'architecte Jules Viatte, au mépris de la qualité de vie. Tout cela pour disposer des ressources nécessaires.
Nous attirons l'attention de votre association sur la situation des logements vacants ou insalubres dont la restauration patrimoniale devrait faire l'objet d'une opération concertée.

Concernant la Tour Warnery, bien que ce type d’architecture pose des questions d’insertion paysagère et de rapport à l’histoire du lieu, je ne suis, cependant, pas du tout favorable à sa destruction. Une destruction de la tour serait même irresponsable au regard des besoins non satisfaits de logements dans notre ville et des importants investissements réalisés ces dernières années (ascenseurs, etc.). Je suis en revanche favorable à une valorisation de ce bâtiment atypique qui pourrait être effectuée dans le cadre d’un concours d'architecture ; concours auquel le CDAS serait pleinement associé comme membre du jury.


7. Les bâtiments et terrains militaires laissés à l’abandon se dégradent : quelles utilisations proposez-vous ?

Le domaine militaire a été délaissé trop longtemps. Il ne dépend pas de nous cependant de répondre à la place du Ministère de la Culture en ce qui concerne les Héronnières. Nous interrogerons les associations nationales et le Ministère pour que ceux-ci avancent dans sa restauration.

La réhabilitation des Héronnières est pour moi un sujet majeur, je m'engage à soutenir l'action du Château de Fontainebleau auprès du Ministère pour obtenir un budget permettant a minima de mettre un terme à la dramatique dégradation des Grandes Ecuries de Louis XV, œuvre de Gabriel.
Par ailleurs, à travers les compétences réunies sur la liste que je constitue, je m'engage à entreprendre une action de promotion de notre patrimoine disponible auprès des investisseurs français et étrangers afin de trouver un projet pour ce site remarquable. Je pense notamment aux secteurs de la formation supérieure, de l'industrie du tourisme, du luxe, et de toute autre filière d'avenir sur notre territoire (développement durable, professions de restauration du patrimoine…)


8. La partie classée historique de l’hôpital dont sa chapelle, construite par la volonté de Louis XIV, sont dans un état lamentable. Entreprendrez-vous sa restauration et pour quelle destination?

Le patrimoine hospitalier ancien ne nous laisse pas indifférent car il est le témoignage de la piété et du dévouement de nos anciens. La priorité assignée actuellement porte sur la reconstruction sur site de l'hôpital actuel, dont vous n'êtes pas sans avoir que les crédits nous sont seulement comptés mais encore avec une parcimonie particulière. Nous aurons cœur dans le cadre de ces travaux de prendre en considération sa dignité, mais en assurant, vous le comprendrez, la priorité aux vivants en souffrance.
Nous croyons pouvoir dire que sa restauration pourra légitimement faire partie d'un ensemble hospitalier cohérent

Pas de réponse (relancé)



B – AMELIORATION du CADRE de VIE

9. Un marché de plein air, sans halle (trop coûteuse pour les contribuables), sur une place centrale accueillante arborée et polyvalente, à l’exemple de toutes les villes touristiques du Nord, et même Paris.

Votre avis ?

Il nous semble que les Bellifontains ont trop longtemps été écartés des affaires publiques pour leur refuser de donner leur avis sur le devenir de cette place.

Je déplore la destruction de la halle Esquillan qui constituait un intéressant témoignage de l'architecture à voile de béton des années 1930-40.
Aujourd'hui, il convient de tourner la page. Je considère cependant que la ville de Fontainebleau n'a pas les moyens de reconstruire une nouvelle halle de qualité sur la place de la République. Je crois que la place de la République, à l'instar de la place de l'Etape, de la place d'Armes ou encore de la place de Gaulle, mérite une autre vocation que celle de simple parking. Elle doit devenir un espace public majeur du centre-ville.
Je lancerai donc sa réhabilitation pour qu'elle devienne un espace de qualité accueillant et arboré. La réhabilitation que je prône se distinguera de l'actuel projet Chavanne par la suppression des 2 rampes d'accès de l'extension du parking souterrain (extension inutile) et des décorums standardisés (fontaines sèches…). Au contraire, je soutiens une réhabilitation s'inscrivant dans l'histoire du lieu et utilisant des matériaux locaux de qualité (pavé de gré de Fontainebleau notamment).
C'est, sur ce nouvel espace public agréable, agrémenté de terrasses de café, que le marché Saint-Louis reprendra tout naturellement la place qui lui convient (cf. réponse 10).


10. Comment soutenir le petit commerce de la ville en harmonie avec le tissu urbain bellifontain ? Comment comptez-vous l’aider face à la concurrence des grandes surfaces de l’extérieur : attrait de la ville, stationnement... ?

Nous proposons dans notre programme des mesures incitatives en matière de stationnement et de revitalisation commerciale.

Le bon fonctionnement du commerce de centre-ville est une de mes priorités, je souhaite en premier lieu sortir des relations conflictuelles mairie-commerces qui ont marqué ces 8 dernières années.
Une offre de stationnement, adaptée à tous les budgets, sera mise en place avec la création d'une offre de parkings relais gratuits en semi-périphérie et une politique de tarifs attractive permettant d'optimiser les très nombreux parkings existants et souvent sous utilisés (parking Central, rue du château par exemple). En outre, il conviendra d’augmenter la rotation des places sur voirie dans l’hyper-centre pour offrir plus de places disponibles aux clients des commerces. Les commerçants seront pleinement associés à la mise en place de cette offre globale de parkings avantageuse.
L'économie de 7 millions d'euros permise par le changement de politique, avec le renoncement de la construction d’un nouveau parking souterrain place de la République, donnera d’importantes marges de manœuvre pour financer une telle démarche.
En outre, le gain de plus de 2 ans sur les travaux permettra également le retour rapide du marché Saint-Louis en centre-ville ce qui sera bénéfique à l'attractivité du commerce sédentaire.
La recherche constante de "bonnes pratiques" dans les villes ayant mis en œuvre une politique volontaire en ce domaine sera un des principes de mon action. C'est à ce titre que la création d’une agence dédiée comme a su le faire la ville d’Agen (« Agence du commerce cœur d'Agen ») pourrait être envisagée.
Il apparait, quoi qu'il en soit, nécessaire d'avoir une stratégie pour consolider et développer l'offre commerciale. C’est au service de cette stratégie que les outils (droit de préemption, tableaux de bord de l'activité commerciale…) prennent leur sens et doivent être utilisés.
Il faut accompagner les porteurs de projet pour faciliter leur installation, aider les commerçants par la réalisation d'animations commerciales, l'utilisation de nouveaux outils, la modernisation de leurs locaux, développer une offre à destination des touristes (en favorisant notamment les relations commerçants - Etablissement Public du château), soutenir une offre de qualité en créant une labellisation, mais aussi développer les services et commerces répondant aux besoins des consommateurs.



11. Comptez-vous redonner de la dignité à la Place de Gaulle (espace négligé face au Château) et à la Place d’Armes encombrées par les voitures ?

L'aménagement de nos places ne peut se concevoir que dans un programme d'ensemble mettant en œuvre des mesures portant sur le commerce, la circulation, le stationnement, une véritable charte des mobiliers urbains et des revêtements de voirie. Cela implique de prendre en considération des facteurs qui ont été négligé par le Maire partant. A cet égard, l'avis des spécialistes du patrimoine mais aussi des villes à vivre permettra d'économiser des études qui n'ont débouché sur rien.

La Place d'Armes est incontestablement la plus belle place de Fontainebleau, comme indiqué précédemment je m'engage à ce qu'elle soit réaménagée durant le mandat 2014-2020.
Le projet raisonnable que je porte pour la Place de la République et la renégociation de la délégation de service public concernant le stationnement permettra en effet de rendre possible l'opération (modification de la durée de concession) et de dégager des budgets pour cette place, chef d'œuvre du XVIIe siècle, qui mérite mieux que d'accueillir un parking à ciel ouvert.
La rénovation du Quartier Henri IV accompagnée financièrement par la collectivité régionale est bien engagée. Il devient urgent de faire de cette Place un trait d'union entre le Château et la ville, ou pourront se tenir en plein air des concerts et d'autres activités culturelles.
Concernant la Place Charles de Gaulle, je veux lancer une réflexion avec l’Etablissement public du Château et l'Ecole des Mines afin de préparer un projet global intégrant Boufflers dont la fonction de parking est prévue pour une durée maximale de 8 ans.
Un de mes engagements de mandat sera également de réhabiliter la Place de l'Etape, trop longtemps délaissée et qui doit retrouver sa fonction de place commerciale animée. Un lieu dont les Bellifontains doivent pouvoir à nouveau être fiers.



12. Comment comptez-vous adapter les transports en commun à la ville avec des véhicules si possible non polluants, de tailles différentes selon les heures de fréquentation, pour une meilleure desserte des quartiers et des villages environnants ?

Pas de réponse (relancé)

Au-delà même des transports en commun, je veux lancer un travail de réflexion sur la "mobilité urbaine » basé sur les objectifs suivants : une intégration de tous les quartiers de la ville dans le plan de transport, une meilleure interconnexion avec Avon et les villes et villages alentour, une amélioration des conditions de transports pour les usagers du train et au niveau de la voirie une sécurisation accrue pour les déplacements à pied et à vélo.
Des moyens de transport plus nombreux, de plus petite capacité, non polluants et adaptés à nos rues étroites, permettant des fréquences de rotation plus grande. Une circulation efficace et rapide entre les 3 grands pôles que sont la gare, le château et le quartier Warnery-Faisanderie. Un parking relais permettant d'expérimenter des moyens de transport multi-modaux.
Développer la pratique sécurisée du vélo en ville. Mettre en place un service de location de cycles. Revoir l'éclairage urbain afin de sécuriser les déplacements piétons entre les quartiers de la ville (ex: centre ville, Bréau). Etendre le périmètre des zones piétonnes dans l’hyper-centre.
Voilà quelques-uns des grands principes et moyens sur lesquels je veux baser mon action en matière de "mobilité urbaine". Fontainebleau par son image de "poumon vert" de la région parisienne bénéficie d'un capital sympathie auprès des grands acteurs de la "mobilité urbaine" qui permettra de bénéficier d'investissements dans des conditions financières avantageuses. Je veux que Fontainebleau soit d'ici 5 ans la vitrine en Ile de France des nouvelles technologies et des évolutions d'usages dans ce domaine.



13. Donnez-vous priorité à l’accessibilité de la voirie et des espaces publics de la ville aux personnes à mobilité réduite ?

Nous appliquerons la Loi, qui a été négligé par notre prédécesseur, dans tous les projets portant sur la voirie. Nous le ferons en tenant compte de l'aspect paysager et historique de notre ville, liaison avec les associations et les autorités en charge du Patrimoine culturel.

Cette démarche va de soi, les problèmes d'accès des personnes à mobilité réduite, poussettes... doivent être pris en compte dans l'ensemble des bâtiments municipaux et de la voirie communale et intercommunale. Un service d'aide personnalisé sera disponible pour les bâtiments anciens dont l'accessibilité ne peut être obtenue à un coût économique.

14. Quelle importance accorderez-vous à la propreté de la ville ? Avant de se lancer dans de grands projets coûteux, ne peut-on faire de Fontainebleau un exemple qui honorerait les visiteurs comme les résidents ?

Cette question rejoint celle portant sur les projets que certains demandent en toute inconscience financière et fiscale. La qualité de la voirie, la question des containers d'ordures ménagères et leur intégration dans le paysage, mais aussi la propreté est au cœur de nos préoccupations.

Comme dans les autres domaines, je prône des actions à la fois ambitieuses, pragmatiques, efficaces et réalistes. La question de la propreté est un point majeur car elle renvoie immédiatement une certaine image de la ville aux touristes et contribue plus globalement au bien-être et à la valorisation du cadre de vie de tous les bellifontains.
Je souhaite replacer la ville dans une dynamique vertueuse de propreté.
Cela passera par une optimisation des moyens existants (maraude et intervention rapide des services municipaux, nettoyage plus poussé des espaces piétonniers et fréquentés par les touristes, engagement d’une réflexion sur la fréquence et les horaires du ramassage des ordures ménagères, tri sélectif des corbeilles des espaces publics, etc.). Un soin tout particulier sera également porté sur le mobilier urbain, à sa qualité, à son aspect (uniformisation d’une seule teinte), à sa propreté.





C – VOCATION UNIVERSITAIRE, CULTURELLE et SPORTIVE

15. Les cinémas: la ville possède en centre-ville, à Boufflers, un vaste terrain (la surface qui appartient à la ville derrière le théâtre), comptez-vous utiliser une partie de ce terrain sensible, à des fins culturelles. Une salle polyvalente adaptée à nos besoins ?

C'est le projet phare de notre mandature, dans le respect des paysages urbains et architecturaux.

Compte tenu de la nécessité de réfléchir à un niveau intercommunal les besoins en équipements structurants et non plus à la seule échelle communale, compte tenu de la complexité du montage de cet aménagement, compte tenu de la priorité donnée à l’aménagement des places dans mon programme, compte tenu du besoin critique de disposer de places de stationnement, je considère qu'il est totalement irréaliste de s'engager sur la réalisation d'un projet aussi important sur le terrain Boufflers dans les 4 prochaines années (durée de la location du terrain à l'école des Mines).
Comme indiqué plus avant, je m'engage à préparer le projet d'aménagement de ce terrain et à le soumettre au suffrage des Bellifontains. Tout engagement autre serait totalement démagogique.

16. Une politique de développement universitaire couplée avec la recherche, l’industrie et des entreprises innovantes? Comment allez-vous favoriser leur implantation dans les bâtiments et sur les terrains militaires ?

Voir 17.

Ma formation universitaire me donne une sensibilité particulière à ce sujet, mon mandat de Conseillère Régionale pourra également être un atout, mon équipe sera composée de plusieurs chefs d'entreprises ayant une capacité à mettre leurs relations au service de Fontainebleau.
En tant que Maire, je m’investirai pleinement pour représenter Fontainebleau et valoriser l’extraordinaire potentiel de la ville auprès des investisseurs français et étrangers. Je solliciterai tous les réseaux susceptibles de faire parler de Fontainebleau : Universités et Grandes Ecoles françaises et étrangères, agence française pour les investissements internationaux (AFII), conseillers du commerce extérieur, UBI France, CCI françaises à l’étranger…
Je veux également convaincre le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche que le plateau de Saclay ne peut accueillir l'ensemble des activités de recherche en Ile-de- France et que certaines spécialités gagneraient à s'implanter à Fontainebleau.
Fontainebleau est une ville avec une image internationale sans équivalent en Ile-de- France, nous arriverons à faire venir des activités créatrices de richesse sur notre territoire, j'en suis certaine !



17. La communauté a laissé partir 2 écoles importantes (ESIGETEL et Ecole de Commerce Internationale) que faire pour ramener de telles écoles ?

Il s'agit plus d'accueillir de nouveaux établissements alors que de telles écoles ont été perdues par l'impéritie du maire actuel dont l'inaction coupable doit être dénoncée avec force. Nous discuterons avec l'ensemble des établissements du secteur pour sécuriser leur implantation et monterons un véritable campus en réseau.

Je souhaite en premier lieu, rétablir des relations de confiance et de véritable partenariat entre les établissements d'enseignement supérieur et la ville de Fontainebleau.
Mon équipe aura en son sein les compétences pour assurer des relations efficaces et apaisées. Nous voulons que ces établissements se développent à Fontainebleau, nous règlerons ensemble les problèmes qu'ils peuvent rencontrer, je pense par exemple aux liaisons avec la gare.



18. Quelles sont vos propositions pour le quartier Henri IV?

Le quartier Henri IV relève du ministère de la Culture. Nous souhaitons d'abord discuter avec lui des possibilités plutôt que d'envisager de tirer des plans sans fondement.

Le quartier Henri IV relève du ministère de la Culture. Nous souhaitons d'abord discuter avec lui des possibilités plutôt que d'envisager de tirer des plans sans fondement.

19. Comment comptez-vous partager les équipements sportifs et culturels de Fontainebleau et Avon et éviter les doublons coûteux ?

Cette question relève de la communauté de communes. Ce sont les économies d'échelle, techniquement validées par des personnes compétentes, plutôt que de vague cabinets de conseil, qui permettront d'optimiser ces services.

Mutualiser l'ensemble des grands équipements est une démarche indispensable, le bon fonctionnement de la CCPF est un impératif. Je souhaite proposer un nouveau mode de gouvernance de la CCPF afin d'en réduire les frais de fonctionnement et assurer le financement des équipements structurants.
La nécessaire concertation en amont permettra de travailler dans un climat apaisé, sans altérer le dynamisme que je souhaite insuffler.



Enfin êtes-vous favorable à ce que les associations participent aux diverses commissions de travail?

L'existence d'associations constructives et compétentes est une chance de notre territoire. Travailler en commun plutôt que d'attendre (sinon provoquer) des recours comme notre prédécesseur sera notre ambition.

Bien entendu, le tissu associatif est une des forces de notre ville, elles seront étroitement associées au travail municipal lorsque celui- ci les concerne. Je compte notamment sur le CDAS pour appuyer la démarche de connaissance du Patrimoine de la ville et pour contribuer efficacement à la réflexion sur les projets d'urbanisme.



En conclusion, Fontainebleau pourrait devenir capitale européenne de l’environnement avec les villages environnants. Mènerez-vous une action dans ce sens ?

Oui ! La commune dans laquelle l'Union internationale pour la Conservation de la Nature en 1948 doit devenir cette capitale. Le développement de diplômes en environnement mais encore l'accueil d'instances internationales nous paraissent une possibilité sérieuse

Le rôle d'un Maire est de porter une vision qui guide son action quotidienne et permettent de définir les priorités de son mandat.

Fontainebleau après avoir été une ville royale, puis une ville de garnison doit retrouver un nouveau modèle, un nouveau projet fédérateur. Ce projet ambitieux, est de faire de Fontainebleau une vitrine du développement durable, un lieu de modernité et d'innovation, ouvert sur le monde. Nous avons tous les atouts pour y arriver.

C'est cette idée qui guidera mon action à la tête de la ville si les Bellifontains m'accordent leur confiance