Les aqueducs royaux de Fontainebleau - page 2

Comité de Défense d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau

Les Aqueducs Royaux

de

Fontainebleau


L’aqueduc Henri IV

 Le roi Henri IV écrivait au cardinal de Joyeuse en mai 1607 : « l’aqueduc que je vais faire construire pour conduire les eaux et les amener au château sera fait de telle façon que j’en mettrai par tous mes jardins où je voudrai »



Extrait des relevés des aqueducs


 (Extrait des relevés des aqueducs François 1er, Henri II et Henri IV établis en décembre 1996, par le cabinet de Claude Masse,géomètre, à la demande de M. Colette, architecte en chef des Monuments Historiques)

 L’aqueduc de près d’un kilomètre de long voûté en plein cintre, d’une hauteur de 1,98 mètre sera achevé en 1608. Il aboutit au château d’eau, rue basse, aujourd’hui rue du Château. Le château d’eau est aussi « la maison des fontainiers » . Ces ouvrages sont l’oeuvre des ingénieurs hydrauliciens florentins les Francini.



l’aqueduc Henri IV Frontispice d’Alexandre Francini.
 

Frontispice d’Alexandre Francini. Ils détinrent la charge d’intendant des eaux et fontaines royales, ils se succédèrent de père en fils d’Henri IV à Louis XV



Façade du château d'eau 1608


 Façade du château d'eau portant la date 1608



château d’eau achevé en 1608, rue Basse

Château d’eau achevé en 1608, rue Basse, aujourd’hui rue du Château

Escalier en grès d'accès au bassin


Escalier en grès d'accès au bassin de recueillement des eaux, voûte plein cintre en brique Bassin



Bassin de recueillement des eaux (1) Bassin de recueillement des eaux


 Bassin de recueillement des eaux où aboutit de l’aqueduc Henri IV, sous le pavillon. Espace méconnu qui mérite le classement dans la liste des monuments historiques



Grande chambre de recueillement des eaux


 Grande chambre de recueillement des eaux de l’aqueduc Henri IV, voûte d’arête briques et grès pour les douelles et la clé de voûte.



Le pavillon du fontainier


 Le pavillon du fontainier, Vue arrière du pavillon des fontainiers



Le jardin avant la sente du Palais


 Le jardin avant la sente du Palais, une branche de l’aqueduc conduit l’eau en direction de la rue d’ Avon vers le Miroir



Le Miroir dans le parc


 Le Miroir dans le parc du Château où aboutissent les aqueducs. Situé en hauteur, il assure les pressions nécessaires aux différentes fontaines du Château.



Le Parc du Palais Fontainebleau


 Le Parc du Palais Fontainebleau, plan dressé en 1903 par Charles Girault architecte, (Grand prix de Rome, auteur du Grand et du Petit Palais à Paris ) où figurent les différents aqueducs précités, lesquels aboutissent au Miroir, point haut assurant les pressions nécessaires au jaillissement de l’eau des différentes fontaines du Château ainsi que le parcours complexe de l’eau à travers le domaine et les sources sont clairement indiqués.



Autre vue du Miroir


 Autre vue du Miroir où se déversent les aqueducs François 1er et Henri IV



Le Second Empire


 Au cours du 19 ème on redécouvre les vertus de l’eau de Fontainebleau. Napoléon III et sa cour fréquentent assidûment le Château. L’Empereur fait édifier dans le parc la fontaine Napoléon. « On vient aux eaux à Fontainebleau »



fontaine Napoléon
Photo Roseline Grimaldi-Hieroltz


 Ce goût pour l’eau continue au 20 ème siècle. Pablo Picasso lors de son séjour à Fontainebleau habitait sur le parcours de l’eau, pour son propre usage une de ses servantes allait puiser de l’eau à la fontaine Napoléon dans le parc



Les trois femmes à la fontaine,
Photo Roseline Grimaldi-Hieroltz

Les trois femmes à la fontaine, peint en 1921, avec amphores et pichets, ce tableau montre que Picasso a été inspiré par les sources et les fontaines du Château.




Maison où vécu Picasso

Façade arrière de la Maison où vécu Picasso l’été 1921, bd du Général Leclerc, il s’était fait construire à droite l’atelier que l’on voit.



Picasso a laissé un croquis

Picasso a laissé un croquis très bien détaillé de la façade arrière de la maisonoù il séjourna en  1921



Aqueduc François 1er, établi en décembre 1996,

Aqueduc François 1er, établi en décembre 1996, par le cabinet de Claude Masse, géomètre, à la demande de M. Colette, architecte en chef des Monuments Historiques.



Aqueduc souterrain Henri IV

Aqueduc souterrain Henri IV établi par le cabinet Claude MASSE, géomètre Expert décembre 1996. À la demande des différentes instances, Monsieur Colette Architecte en chef des Monuments Historiques.



 Ces lieux sont d’un intérêt hautement historique pour le Château de Fontainebleau. Sans eux, le Palais n’aurait pas connu un tel épanouissement. C’est pourquoi le Comité de Défense d’Action et de Sauvegarde de Fontainebleau réitère sa demande de classement Monuments Historiques de l’Enclos des sources, de l’aqueduc François 1er, de l’aqueduc Henri II et de l’aqueduc Henri IV, ainsi que du Château d’eau.



 Une première demande a été faite en 2011, la réponse enregistrée sous le n°FTDC 83 en date du 12 avril 2011, signée Clarisse Mazoyer, instruite par Mme Didier, conservateur en chef du patrimoine, était favorable dans l’alinéa 2 de sa lettre.



Dauphin en plomb

Dauphin en plomb retrouvé dans le jardin de l’Hôtel des Bains, rue du Château, il y en avait deux, ils proviennent probablement d’un bassin ou d’une fontaine du Château de Fontainebleau.




<< Page précedente
Index des pages
1 | 2 |

Haut de page