Nouveau logo CDAS

Le Grès de Fontainebleau, un matériau noble mal-aimé

 

 Pierre sauvage descendue des chaos rocheux entourant la ville, le grès de Fontainebleau a fourni la région et la capitale en pierres d'appareil et en pavés.

 A Fontainebleau, la Renaissance et l'époque classique en ont tiré des merveilles d'architecture.

 Son aspect blanc de neige lorsqu'il sort de la carrière lui confère une beauté féerique. En vieillissant, il prend les nuances romantiques des rochers, ce qui lui vaut la désaffection d'un public friand d'artifice.

 Les architectes chargés de la protection du patrimoine ne sont pas les derniers à le faire disparaître sous le badigeon uniforme des couleurs à la mode.

 Devant les derniers méfaits de cette mode, le Comité de Défense de Fontainebleau a entrepris de le réhabiliter dans l'esprit du public.

On trouvera ci-après :

  • - Éloge du grès

  • - Manifeste pour le château de Fontainebleau

  • - Lettre au ministre

  • - Lettre à la Direction de l'Architecture et du Patrimoine

  • - Le syndrome de Disneyland

 


<< Page précédente
Index des pages
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Page suivante >>